Les classes d’emploi du bois

Depuis longtemps les matériaux utilisés dans la construction et le bâtiment en général font l’objet de classifications dont il est important de prendre connaissance. Un professionnel normalement constitué n’ignore pas les normes liés à son métier (en principe). 5 classes d’emploi du bois distinctes sont définies par rapport à la résistance du bois, à l’humidité relative (HR), à son imprégnabilité. De plus ces classes s’entendent pour du bois parfait (bois de cœur exempt d’aubier et d’imperfections).

  • Classe 1 : le bois doit être posé au sec, le taux d’humidité de la pièce inférieur à 20%, il sera utilisé pour les parquets(hors pièces d’eau), menuiseries intérieures, de plus les
    bois de classe 1 sont plutôt sensibles aux insectes xylophages.
  • Classe 2 : Une nouvelle fois le bois doit rester au sec, le taux d’humidité en usage peut être occasionnellement > à 20%, utilisation en charpente, ossature si la ventilation et l’humidité sont parfaitement maîtrisées, encore des bois sensibles aux insectes, champignons.
  • Classe 3 : A partir de cette classe, le taux d’humidité peut être fréquemment > à 20% , les bois de classe 3 (naturelle ou après traitement) sont fréquemment utilisés pour les bardages, les menuiseries extérieures, …, néanmoins les termites, capricornes, …, les aiment quand même.
  • Classe 4 : Taux d’humidité de l’environnement supérieur à 20 % en permanence mais non immergé, bois posés horizontalement (balcons, terrasses,…), verticalement. Là encore attention aux hexapodes aimant la lignine, la cellulose etc… Les résineux et certains bois tendres deviennent classe 4 par un traitement réalisé généralement à l’aide de sels de cuivre et en autoclave(le principe est identique pour le bois classe 3 mais le traitement n’est pas forcément réalisé à coeur). Il y a quelques années certains traitements étaient réalisés à l’aide de sels d’Arsenic … mais c’était il y a longtemps !
    Les bois de terrasse devraient en principe être tous en classe 4 afin d’assurer la durabilité de celle-ci. De plus le cadre doit avoir le même traitement et la quincaillerie doit être en inox … sinon la durée de vie de votre lieu de détente dépassera très difficilement les 10 ans au lieu des 25 si l’ensemble est soigné !
    En classe 4 naturelle on peut citer l’Azobé ou bois de fer que l’on trouve par exemple sur les « planches de Deauville » et c’est d’ailleurs un bois qui coule (densité > 1).
  • Classe 5 : Les bois classe 5 peuvent être utilisés comme pieux de soutien de pontons notamment au bord de mer donc en contact permanent avec un milieu très humide … Leur durée de vie est excellente mais ils sont quand même sensible à certains insectes comme tous les bois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *